Aujourd’hui j’ai envie de répondre à une question que beaucoup de personnes se posent : est-ce que toutes mes clientes réussissent ? Je sais qu’on peut se poser la question parce que sur les réseaux on voit beaucoup de témoignages tourner. J’ai arrêté de poster des témoignages parce que ce n’est qu’une vision et clairement on parle uniquement à l’égo. Clairement, on s’adresse à l’égo de la personne. J’ai arrêté mais en même temps, je trouve ça dommage de ne pas partager les belles réussites de mes clientes. Au final, la question ne serait-elle pas plutôt qu’est-ce que la réussite ?

” La réussite se mesure sur bien des plans différents.

J’avais envie de vous parler de ça parce que je pense qu’il y a beaucoup de non-dits encore une fois. Mais j’avais surtout envie de revenir sur ce mot REUSSITE. Parce qu’au final, toutes mes clientes réussissent ! Que ce soit des personnes qui suivent mes formations ou mes coachings, elles réussissent toutes. Mais tout dépend ce que l’on met derrière le mot réussir.

Qu’est-ce que la réussite ?

Souvent, on parle de réussir, uniquement à travers une question d’argent, de retour sur investissement. Mais réussir cela peut être sur bien des plans différents. On peut réussir en amour de soi, en éveil, en déblocage de certaines choses, en prises de conscience… Donc oui, j’ai des clientes qui créent beaucoup d’argent, j’ai des clientes qui font 20-30 000€ par mois. J’ai des clientes qui font leur première vente à 3000€. Oui, j’ai des clientes qui font de l’argent.

Mais j’ai aussi des clientes qui ne font pas spécialement plus d’argent mais ça ne veut pas dire qu’elles ne réussissent pas. Quand quelqu’un nous choisit, il nous choisit pour ce qu’on est, pour noter énergie, pour ce qu’on peut lui apporter. Mais à ce moment-là, personne ne sait ce que ça va donner. On ne maitrise pas le timing divin, le timing de l’univers. On ne peut pas vous dire quand vous allez faire 10 ou 20 000€. Ce timing n’a d’ailleurs souvent aucun sens.

Le timing divin

Quand j’ai lancé mon business, évidemment je voulais créer de l’argent. Je me suis vite rendu compte qu’en tant qu’entrepreneur, il fallait bien faire 10 000€ par mois. J’ai passé ces 10 000 au bout d’un an d’activité, même pas. Certains vont dire que c’est rapide, d’autres que j’aurais pu faire mieux. Puis, j’ai navigué entre 10 et 20 000€ pendant plus d’un an. J’ai mis plus d’un an à passer les 20 000€. Puis, j’ai mis un mois à passer les 30, un mois à passer les 40 et un mois à passer les 50.

Ce timing-là, personne ne le maitrise. Personne ne sait combien de temps ça va prendre, personne ne sait exactement où la personne en est. Parfois on est à « ça » mais on ne sait pas combien de temps il va prendre. Ou on sait qu’on a un big shift à passer et puis finalement ça se fait très rapidement. Il n’y a aucun sens, aucune logique à ça.

Se fixer des objectifs : bonne ou mauvaise idée ?

Je trouve ça dommage que beaucoup d’entrepreneurs se basent là-dessus ou se fixent des objectifs quand ils signent pour un accompagnement. Alors, moi je me fixe des objectifs mais pas quand je me lance dans un coaching. Quand je me lance, j’ai juste envie d’être avec cette personne-là et qu’elle m’accompagne. J’ai envie d’être dans sa sphère, de m’en inspirer, de grandir à ses côtés et de voir ce que ça va donner. Je ne sais pas ce que ça va donner donc baser cet investissement sur un hypothétique résultat financier ça ne marche pas. Si vous pensez comme ça, ça ne fonctionnera pas. Vous n’aurez jamais la certitude de ce retour sur investissement donc vous ne signerez jamais.

Ce qui compte quand on prend une décision pour un investissement, c’est de se dire « ok, je signe même si je ne sais pas ce que je vais en faire ». Quand j’ai signé ma première formation en Human Design, c’était pour moi que je le faisais. Je ne savais pas que ça allait devenir un outil de prédilection dans mon business, que j’allais dépenser des milliers d’euros pour me former dans ce domaine.

Mon expérience

Quand je suis allée à Fondation d’Access, j’y allais pour moi. Je ne savais pas que ça allait déclencher en moi de nombreuses remises en question pro et perso. Que j’allais découvrir un outil de questionnement qui se mêle à la perfection au business et au Human Design. Je ne savais pas, c’était juste une envie.

Quand j’ai signé le coaching avec Mélanie Ann, je ne savais pas si ça allait débloquer quelque chose financièrement ou pas. Oui, mon objectif c’était d’augmenter mon chiffre d’affaire mais je ne savais pas ni comment ni quand. C’était juste pour moi d’être accompagnée par elle. Est-ce que ça serait en coaching avec elle que j’allais dépasser ce chiffre d’affaire ? Où est-ce que j’allais simplement continuer mon chemin vers ce chiffre d’affaire-là ?

La réussite n’est pas linéaire

Parfois on passe par des chemins de traverse. On va visiter nos vies intérieures, ça passe par quitter la personne avec laquelle on est, déménager etc… Parfois, ça passe par des choses qui n’ont rien à voir avec notre business.

J’ai eu des coachings avec des coachs où j’ai fait un bon en termes de chiffres. Mais ce n’est pas que le travail avec cette personne qui m’a permis de faire un bon. Tout n’est pas linéaire. Tout ce qu’on a fait avant compte tout autant. C’est tout le chemin qu’on a fait, de avant notre naissance à aujourd’hui. Le coaching avec cette personne-là, c’est juste un élément, qui compte autant que les autres.

Les réponses sont en toi

Ça fait partie de ces trucs en ce moment où on idolâtre certaines personnes. Je n’ai pas ce gêne d’idolâtrer certaines personnes. Mais c’est dommage, comme si on se disait que certaines personnes possèdent le graal, le savoir ultime, tout ce qu’on n’a pas. Mais c’est faux. Le Human Design nous montre qu’on a tout, pour notre mission de vie. Alors pourquoi être focus uniquement sur l’argent ? Sur la réussite ? Pourquoi être persuadé que certaines personnes ont les réponses qu’on n’a pas ?

Nous on a les réponses, c’est juste que parfois on ne les voit pas. On a besoin de personnes qui vont venir nous révéler, nous permettre de dépasser certaines choses. Mais ces personnes n’ont pas la réponse, c’est nous qui l’avons. Ces personnes sont juste là pour mettre la lumière sur ce qu’on a déjà.

Donc tout ce que vous avez fait avant compte tout autant. Je vois plein de personnes qui n’osent pas investir ou qui ont besoin d’être sûres. Mais tu n’auras jamais la certitude. Si tu cherches la certitude, tu cherches quelqu’un qui va te faire une promesse et ça c’est pire que tout !

Chaque cliente a sa propre réussite

Donc pour moi, chacune de mes clientes réussit ! Elle réussit financièrement, sur le plan de la conscience, sur sa stratégie, sur son alignement. Elle réussit dans sa vie perso, dans sa vie pro. Oui, elle réussit ! Alors oui, c’est moins vendeur mais c’est la vérité. Même celles qui font des programmes où il y a beaucoup de personnes, oui il y a des personnes qui réussissent financièrement et d’autres non.

J’ai même une cliente qui fait moins d’argent à la fin du coaching qu’au début. Mais c’est ok parce que ce n’est pas pour ça qu’elle est venue me chercher. Elle est venue pour mettre plus de simplicité dans son business, pour travailler son alignement, pour prendre du recul et lâcher le faire. Elle est juste dans un ajustement qui fait que c’est requis pour elle de moins travailler, d’avoir moins de clientes et de faire moins de chiffres. Et c’est ok !

L’argent, est-ce la réussite ?

Donc oui, le nerf de la guerre dans le business c’est de faire de l’argent. Mais le coaching, ce n’est pas que ça. J’avais vraiment envie de répondre à ça parce qu’au début je me posais moi-même cette question. Mais la réussite c’est subjectif ! Ça ne fait pas sens de faire de l’argent si ce n’est pas le bon moment pour nous. Si on n’est pas prêt à soutenir l’expansion de notre entreprise, ce ne sera pas durable ni dans le temps, ni dans notre énergie.

C’est important de se dire que quand j’investis, j’investis à l’aveugle mais pas tant que ça parce que je suis mon autorité intérieure qui m’appelle et j’y vais. Je verrais bien ce que ça va m’apporter mais je sais que ça va m’apporter quelque chose. Et oui, ça va forcément vous apporter quelque chose parce qu’un coaching c’est fait pour aller creuser.

C’est fait pour trouver des réponses, amener de la clarté et mettre des choses en lumière. Et peut-être que ce sera la dernière étape vers votre expansion. OU peut-être que ce sera avec la prochaine coach. Tout ce que vous avez fait avant, avec vos anciens coachs et dans votre vie, compte pour celle que vous êtes aujourd’hui ! Le passé compte autant, c’est notre histoire, nos apprentissages, tout ce qu’on a construit et déconstruit.

Donc à la question est-ce que toutes mes clientes réussissent, je vous dis oui. D’une manière ou d’une autre, elles réussissent, sur tous les plans. C’est important de ne pas être focus uniquement sur le résultat financier. Je sais que quand on débute ou quand on stagne, on a envie de trouver LA solution. Alors on nettoie, on travaille, on débloque, on prend une coach pour arriver à ce résultat. Et ce sont toutes ces actions qui font qu’on arrive au résultat qu’on veut.

Réussite et objectifs

L’objectif n’a pas de temps linéaire. On nous dit de fixer des objectifs SMART. Oui mais quand vous maitrisez tout le processus. Fixez-vous de faire deux séances de yoga par semaine, cela n’engage que vous et votre personne. Mais quand on fait du commerce, du coaching, quand on vend des choses, il n’y a pas que nous en jeu. Il y a nous, notre entreprise, les autres… Tout n’est pas maitrisable. Et il y a surtout notre intégration. Vous voyez la différence ?

En réalité, la temporalité dans un objectif elle est juste là pour qu’on se donne à fond, pour nous stimuler d’avantage. Mais il ne faut pas être accroché à ça. Si à la fin du mois, on n’a pas réussi, il ne faut pas être déçu. Il faut se dire « ok ce n’est pas grave, je me le fixe pour le mois prochain, le challenge me booste ». Si les objectifs vous tétanisent, ça ne sert à rien. Vous allez plutôt vous dire « ok, mon objectif c’est ça, peu importe le temps que ça me prendra ». C’est ça l’idée !

En business, c’est pareil. Je veux atteindre tel chiffre d’affaire, peu importe le temps ou l’énergie que ça me prendra. Je me laisse aller, je suis le flow, je suis ma guidance intérieure qui me mène à une formation, à un coaching, à lancer quelque chose, à échouer, à reconstruire, à célébrer…

Pour conclure

Voilà, j’avais envie de vous parler de ça parce que c’est très délicat de partager des témoignages de personnes qui n’ont pas eu d’impact financier parce que le financier c’est factuel. C’est beaucoup plus difficile de retranscrire ce qu’on a vécu, pourtant je trouve que c’est ce travail-là, le plus merveilleux. Le plus merveilleux, c’est de se voir grandir et évoluer, de passer des paliers intérieurs…

Donc oui, toutes mes clientes réussissent, toutes mes clientes apprennent, nettoient, créent des choses. Et oui, beaucoup ont des résultats financiers mais c’est important d’avoir toute la palette. Je vous encourage à remettre toutes vos définitions en question mais particulièrement cette notion de réussite, de succès, de résultats parce qu’elles sont complètement faussées.