Le coaching est un mot qui peut parfois faire peur ou faire sourire, tellement il est utilisé pour désigner n’importe quel accompagnement. C’est une des raisons qui me pousse aujourd’hui à te faire un retour sur mon expérience.

Comme tu le sais sûrement, y a quelques mois, je me suis lancée dans l’aventure de l’entrepreneuriat. J’ai pris la décision de fermer mon ancien blog Hashtag92 au profit de mon blog sur mon site pro IIWAB Studio. Peu après le lancement du studio IIWAB, j’ai ressenti le besoin de me faire accompagner, mais je ne savais pas vraiment comment. Je vais t’expliquer pourquoi j’en suis arrivée au coaching, comment ça marche et ce qui ressort de cette expérience pour moi.

 

Pourquoi le coaching ?

Je savais que j’avais besoin d’être accompagnée dans ma nouvelle vie d’entrepreneure mais je ne savais ni comment, ni par qui. Puis, lors d’une discussion avec Elodie d’Objectif Lune Coaching, on a parlé du coaching et de l’importance de se développer soi-même pour développer son business. C’est elle qui m’a proposé de tester une séance pour voir si c’est ça que je cherchais.

Je peux donc dire que c’est le coaching qui est venu à moi, ou plutôt la coach 😉. Je te parlerais d’ailleurs d’Elodie un peu plus tard.

Voilà comment j’en suis venue au coaching. Je n’ai jamais été réticente à ce genre de méthode mais je me demandais si c’était fait pour moi, si j’allais être réceptive… je me demandais aussi si c’était le bon moment.

Toutes les questions qu’on se pose tout le temps dés qu’on a une décision importante à prendre. J’ai donc suivi mon instinct et je me suis laissée tenter.

 

La séance d’essai

Elodie propose toujours une première séance gratuite qui dure environ 45 minutes. Cette séance a plusieurs objectif :

  • comprendre en quoi consiste le coaching et son domaine d’application
  • comprendre les méthodes d’Elodie pour savoir si cela me parle et me convient.
  • cerner les points sur lesquels je voulais/devais travailler en parlant un peu de mes blocages pour qu’Elodie puisse savoir si le coaching est adapté à ma situation.
  • à partir de là, on décide l’une et l’autre si on veut travailler ensemble

Elodie insiste particulièrement sur deux points –en tous cas ce sont ceux-là qui m’ont marqué-. Le premier c’est que le coaching n’est en aucun cas une psychanalyse. On ne va pas chercher d’où vient le problème en profondeur, on va plutôt mettre en place des choses pour le résoudre et avancer. Le coaching s’occupe du présent et du futur, pas du passé. La séance d’essai permet à Elodie de voir si le coaching est adapté à notre problématique où si, ça dépasse son domaine d’application.

Le deuxième point est que le coaching est un travail d’équipe et qu’il faut être prête à y consacrer un peu de temps chaque jour, à s’investir. Elodie ne fera jamais à ta place, elle ne te donnera jamais les réponses à tes questions, c’est à toi d’utiliser les outils qu’elle a choisi pour toi pour y arriver. C’est en ça que le coaching est puissant, je trouve. On arrive nous-même au résultat escompté. Peu importe la problématique sur laquelle on travaille, la confiance en soi s’en retrouve forcément boostée.

 

Les séances de coaching

Les séances de coaching avec Elodie se sont déroulées en skype tous les 15 jours. Lors de la première séance, on définit son ou ses objectifs SMART. Elodie m’a guidé pour qu’il soit réalisable. On a formulé et écrit mes objectifs :

« je veux oser aller davantage vers les autres et assumer mon activité professionnelle pour le 1er septembre 2018 »

Quand je me suis lancée dans ma nouvelle activité, j’ai ressenti les mêmes choses qu’au début de ma reconversion : euphorie, doute, joie, peine… de façon assez cyclique. Du coup, lorsqu’on me demandait ce que je faisais dans la vie je répondais facilement « avant j’étais directrice régionale dans le prêt-à-porter maintenant je me lance en tant que graphiste mais… je débute ». Super tactique pour trouver des clients 🙂 J’avais du mal à assumer mon nouveau statut puisque je n’avais pas eu beaucoup de clients, que mon book était inexistant ou tout petit… Des tonnes de choses qui me faisaient douter !

Voilà pourquoi je voulais travailler là dessus. Le côte « aller vers les autres », c’est aussi dans le milieu professionnel. Vu que je ne me sentais pas « légitime », j’avais du mal à aller vers les autres lors d’évènements. Surtout concernant mon activité de créatrice.

Cette première séance est capitale car c’est grâce à la définition de l’objectif qu’Elodie a pu déterminer le nombre de séances nécessaires. Pour moi, ce serait 6 en tout, une tous les 15 jours.

S’en suivi donc 5 autres séances. Entre chaque séance, je devais faire un bilan de la séance à Elodie et préparer la séance de la fois d’après en remplissant un formulaire. Elodie me faisait elle aussi un bilan de la séance passée. J’avais aussi des exercices à faire comme de la visualisation tous les jours, des lectures ou tests pour m’aider à préparer la séance suivante.

Chaque séance est différente. Nous avons travaillé sur mes valeurs dans la vie, mes valeurs au travail, mes peurs, mes croyances… à chaque séance son lot d’exercices et de surprises.

 

Les résultats

Elodie m’a dit que j’avais évolué très vite. Je m’en suis réellement rendu compte qu’à la toute dernière séance même si j’ai atteint un de mes objectifs en 5 séances seulement ! Par contre, Nath a vu l’évolution. Elle a vu les doutes disparaître peu à peu et la confiance entrer dans ma vie d’entrepreneure. Ça ne s’est pas fait en une heure parce que j’ai été une élève modèle : visualisation de mon objectif tous les jours –bon d’accord Elo, la première semaine je ne l’ai pas faite-, lectures conseillées par Elodie, exercices, tests, préparation des entretiens… mais surtout, je me suis lancée des défis. 

J’avais de nombreux évènements cet été liés à mon activité de créatrice de bijoux, j’ai donc pu me lancer des défis pour aller vers les autres et arrêter de me dire que « je suis une petite créatrice à côté des autres » #syndromedelimposteur. Et puis, l’envie d’avoir du positif à raconter lors de ma prochaine séance. Les premières fois ont été compliquées mais on a rien sans rien !

C’est assez difficile de vous donner des résultats et surtout de vous dire ce qui a fonctionné pour moi. C’est un tout qui m’a permis d’atteindre mes objectifs. Ce que je peux vous dire c’est que j’ai adoré être accompagnée et épaulée et que ça a transformé ma vie en profondeur.

Le point de départ

Au début du coaching, j’avais peur, peur de manquer d’argent, peur de ne pas réussir en tant qu’entrepreneure et j’avais des blocages qui m’empêchaient de déménager par exemple. Tout était plus ou moins lié à l’argent. Déménager voulait dire prendre une location et donc prendre un risque alors que là j’étais chez moi. « Si un jour je n’arrive plus à payer mon crédit, je peux toujours avoir un sursis à la banque alors qu’en location… » Il y a aussi le « oulala plus qu’un an de chômage, la panique ». Puis le « j’en fais pas assez pour que ça marche ou au contraire je bosse beaucoup trop c’est pas ce que je voulais »…

L’arrivée

Lors de la dernière séance, nous avons fait le bilan et nous avons repris tous les points que nous avions vu lors des séances précédentes. Mes valeurs sont plus présentes que jamais dans ma vie, ce qui n’était pas forcément le cas avant. Nous avons parlé de mes peurs et je peux vous dire que l’argent ne me fait plus peur du tout ! Je vous assure je n’ai pas gagné au loto et je n’ai pas décroché un contrat qui me garanti un revenu les 36 prochains mois… Rien de tout cela ! J’ai simplement réalisé que je n’avais pas besoin de beaucoup pour vivre et que, quoi qu’il en soit, j’avais les armes pour ne pas me retrouver dans la galère que j’imaginais dans mes pires cauchemars !

La légitimité est arrivée et mes premières clientes aussi ! Hasard ? Je ne pense pas !

Et, avec Nath, nous déménageons à la mer dans plus petit, comme nous le voulions depuis longtemps !

Sincèrement, ce coaching m’a véritablement aidé à poser les fondations de ma vie d’entrepreneure. Appliquer ses valeurs à son activité et à sa façon de travailler c’est compliqué mais quand il n’y a pas de barrière avec la vie personnelle, ça l’est encore plus. J’ai réussi à faire ça grâce à Elodie. Aujourd’hui je dis fièrement que je suis graphiste et webdesigner. Je vais vers les autres et j’arrive à convaincre mes prospects de travailler avec moi parce que je crois en moi. Et surtout, je suis sereine par rapport à mon avenir et à l’argent. 

J’ai l’impression que toutes les barrières sont tombées et que tout est possible ! Alors, bien sûr, je ne suis pas surhumaine, je ne suis pas une wonderwoman non plus… mais Elodie m’a donné des outils simples à utiliser pour que je puisse combattre mes peurs seule, mais aussi simplement pour me fixer des objectifs pour travailler sur moi. Essayer, vous verrais que ce n’est pas si simple comme exercice !

Je sais aussi que lorsque des barrières se reformeront ou lorsque j’aurais des blocages dans mon activité, je ferais à nouveau appel au coaching pour m’aider à passer des étapes et pour apprendre à le refaire quand le besoin se fait sentir.

 

coachingElodie, ma coach

Si tu me suivais déjà sur Hashtag92, tu sais que je connais Elodie depuis presque un an maintenant. Je l’ai rencontré grâce à Instagram et nos blogs respectifs de l’époque. C’était assez marrant comme nos vies étaient « symétriques » à l’époque et le sont toujours un peu aujourd’hui. On avait rêvé un job pendant des années et quand on l’avait eu on s’était rendu compte que ce n’était pas ce qu’on avait imaginé, on avait quitté nos jobs quasi en même temps, ouvert nos blogs en même temps et on y parlait de reconversion toutes les deux. On s’est lancé dans l’entrepreneuriat au même moment, nos blogs sont devenus des sites pro et on déménage à la mer, elle au nord, moi au sud à un mois d’intervalle… la vie est troublante.

Bref, je ne suis pas là pour te faire la pub d’Elodie. Pas parce que je ne la recommande pas, bien au contraire, mais parce que le choix d’un coach est personnel. Il faut que vous partagiez les mêmes valeurs, que vous parliez la même langue et que tu lui fasses confiance. Ça, c’était capital pour moi ! Et Elodie, je savais que je pouvais avoir confiance. Je savais que si elle avait lancé son activité c’est qu’elle était prête et sereine pour accompagner ses clientes.

Autre point important, Elodie n’est pas ma meilleure amie -ça sonne pas très sympa mais en fait si-

En fait on s’est vu deux fois, on s’est entraidé pour nos sites, nos entreprises, nos blogs mais au final on ne se connait pas beaucoup. C’est important, parce que lors d’un coaching on se confie quand même beaucoup et je n’aurais pas aimé être trop proche d’elle –d’ailleurs normalement un coach ne coach pas ses proches-. Par contre, ça me rassurait de la connaître un peu, je savais qu’on partageait les mêmes valeurs.

Ce que je retiens d’Elodie en tant que coach c’est son écoute, sa bienveillance, sa douceur, son professionnalismetous les outils qu’elle utilise, elle les a testé sur elle avant– et son originalitécoach hollistique, on en croise pas partout-.

Son côte hollistique fait qu’Elodie n’est pas la coach de tout le monde. Si tu n’aimes pas les oracles, le rééquilibrage énergétique, et tout ce qui sort un peu de l’ordinaire, je ne pense pas qu’Elodie soit la bonne coach pour toi –ni que tu sois la bonne cliente pour elle d’ailleurs

Si tu cherches un coach, il faut vraiment que tu prennes le temps de lire son blog, de le suivre sur les réseaux, de regarder ses méthodes. Il faut le suivre au quotidien pour voir si ses valeurs et sa méthodologie te parle.

Si tu veux en savoir plus sur Elodie, c’est 👉 par ici

Accessibilité