Typographies : faire le bon choix pour avoir du style

Quelle est la différence entre une typographie et une police d’écriture ?

Et non, ce n’est pas la même chose. Trop souvent, les gens confondent. Petites explications très claire :

  • La typo, c’est la famille
  • Les polices, ce sont les membres de la famille. 

Par exemple, dans la famille ARIAL, il y a Arial bold, Arial regular, Arial oblic, Arial light.

La police c’est donc : la typo + le style (oblic, expanded…) + la graisse (bold, light…)

 

L’anatomie des polices

Tu connais sans doute les termes « serif », « sans-serif » et monospaced ? Ce sont les différentes anatomies des polices d’écriture. On peut les traduire par « à empattement », « bâton » et « à chasse fixe ».

polices d'écriture

Il y a de nombreuses catégories de polices -notamment pour les polices à empattement-  mais à moins que tu veuilles faire une thèse sur le sujet, rien ne sert de toutes les connaître. A ces trois anatomies, on peut ajouter les polices manuscrites et les fantaisie. En dehors de ça, plus de connaissances n’est pas utile.

Combien de typographies dois-je choisir et où les trouver ?

Lors de la création de ton identité visuelle, tu vas devoir choisir les typographies que tu vas utiliser sur l’ensemble de tes supports. En principe on en choisi 2 ou 3 pas plus.

  • une pour les titre
  • une pour les mise en avant un peu plus originales
  • une pour le texte, les paragraphes.

Par exemple, pour IIWAB, j’ai choisi la typo Poiret One pour les titres que j’utilise principalement en majuscules, Stay Classy pour les mises en avant et Lato pour le texte.

Pour trouver de belles typo, tu peux aller sur dafontgooglefont ou fontsquirrel. Tu peux aussi t’inspirer sur Pinterest. Tu trouveras des typo moins connues, plus originales mais parfois payantes.

 

Pourquoi acheter une typographie ?

Et oui, certaines typographies sont payantes ! Pourquoi en acheter une alors qu’on peut en avoir des similaires gratuitement ? Simplement pour ne pas avoir la même typo que tout le monde ! Acheter une typographie pour son logo par exemple peut être une bonne opération. Cela permet de se différencier des autres parce qu’on sait que tout le monde n’ira pas payer une typo. Il y a donc peu de chances que ton voisin ait la même typo que toi sur son affiche.

Deuxième raison de payer une typo est d’avoir la version complète. En effet, parfois les versions gratuites ne proposent que des démos. Il faut ensuite payer pour avoir accès aux accents par exemple ou aux caractères spéciaux.

Troisième raison… respecter la loi. De nombreuses typo sont gratuites, libres de droit pour un usage personnel mais pas pour un usage professionnel. Deux choix s’offrent souvent à toi : citer l’artiste à chaque fois ou payer pour que tu puisses l’utiliser. Citer l’artiste est un peu contraignant, je te conseille donc d’acheter la typo pour que tu puisses l’utiliser.

Quatrième et dernière raison : rémunérer l’artiste. Certaines fois, le paiement sera optionnel ou alors le montant versé sera au choix. Là, tu fais comme tu veux mais la création d’une typographie est un travail de titan et ne dit-on pas que tout travail mérite salaire ? Ça mérite bien au moins 1€, non ?

 

Comment faire de bonnes associations ?

Il y a très peu de règles à respecter :

  • Ne pas choisir de typo trop répandues. Par exemple, Comic sans ne doit plus être utilisée. Elle a été utilisée par tout le monde pour des logos, des affiches… c’est devenu la typo qui dit « je suis amateur, j’ai tout fait moi-même ». Pas très pro donc !
  • Mélanger les anatomies. Si tu choisis trois polices à empattement, ça risque de faire lourd. Si tu choisis trois polices manuscrites, ça risque d’être illisible.
  • Choisir des polices adaptées au web. La plupart le sont maintenant mais il est important d’avoir les fichiers web pour pouvoir l’intégrer dans ton site lors de sa création. Tu as souvent l’option « webfont kit » sur les sites de téléchargement et tu as les fichiers .ttf… nécessaires à l’intégration de la police dans le code.
  • Des polices claires et lisibles. Si toi-même tu as un doute sur la lecture, imagine le visiteur de ton site…

Pour moi, ce sont les quatre règles à respecter.

J’ai beaucoup mélanger serif, sans-serif et manuscrite par exemple mais tout dépend ton message et le ton employé dans ton entreprise. Si c’est chic et élégant, tu choisiras une police calligraphique que tu mixeras avec une police serif et une sans-serif.

Si ton univers est plutôt enfantin ou drôle, une police fantaisie peut être une bonne option.

Pour t’aider, certains sites de proposent des associations : Fontjoy, Canva, Google, Fontpair, TypeWolf, Typo.io, WebFont Blender, Typespiration, Fonts in use

Pour t’aider

Comme chaque semaine, je te propose de recevoir des associations de typo pour t’aiguiller. Pour ça, rien de plus simple, inscris-toi juste en dessous à la lettre créative. Tu recevras tous les kits, un par un pour créer toi-même ton identité visuelle !

Vous êtes prêts à choisir vos typos ?

Tu as aimé cet article ? Epingle-le sur Pinterest 😉

typographie

Accessibilité